DANIEL COUTU

L’histoire d’un magicien doué qui a écouté ses passions et pris son destin en main.

Tout aurait pu très mal commencer pour Daniel Coutu. À la maternelle, la mention « Difficulté à s’intégrer au groupe » apparaît sur son bulletin et on lui reproche toujours de parler « trop fort », de « déranger ». Bref, la rentrée scolaire 1990 ne laissait présager rien de bon pour les parents du jeune Daniel.

Heureusement, la magie est intervenue.

Àl’âge de sept ans, Daniel reçoit la magie à son anniversaire, emballée dans un ensemble « Houdini ».

Un coffre aux trésors qu’il ne quittera plus de son enfance, comme si on lui avait offert une passion en cadeau. Et c’est effectivement ce qui a été fait. Rapidement doué pour l’art de la prestidigitation, le regard des adultes autour de lui se transforme en « wow » en « bravo » et en « comment réussis-tu à faire cela? ». Transporté par cette vague de compliments, Daniel développera une assurance qui ne le quittera plus et qui aura un impact majeur sur sa réussite académique : il termine ses études secondaires en 2002 en recevant la médaille académique de la Gouverneure générale du Canada et le Prix du Lieutenant gouverneur du Québec (un doublé très rare !).

Daniel Coutu se destinait donc à de longues études supérieures et à une carrière en entreprenariat, sa deuxième passion. Contre toutes attentes, il choisit plutôt d’écouter sa petite voix intérieure et de suivre une route souvent semée d’embûches : la route artistique. Il prend le pari de tout abandonner et de laisser Houdini sortir de sa boîte; Il prend le pari de devenir ce qu’il a toujours voulu être: magicien!

Un pari qu’il remporte. Quelques mois plus tard, il est aussitôt remarqué par la diva préférée des Québécois, Natalie Choquette, qui l’invite à participer à un spectacle-concept à ses côtés. À dix-huit ans, sa présence sur scène, sa gestuelle unique, sa voix de basse et son sens de l’humour très « cartoon » font de lui le candidat idéal pour partager la scène avec notre diva nationale. La production est présentée en grande première en février 2004 sur la scène du Théâtre Maisonneuve à Montréal, et en avril, au Grand théâtre de Québec.

Et ce n’est pas terminé! En août de la même année, il remporte en duo avec un collègue magicien une deuxième position lors de l’Abbott Magic Competition, présenté au Michigan devant plus de 500 magiciens de partout aux États-Unis, mais également d’Australie, d’Allemagne et du Japon. Une très belle reconnaissance de ses pairs!

« Une performance sublime captivant ainsi les enfants et leurs parents. »

Chantal Murray, Journal de Montréal

Une passion pour le savoir et pour les enfants.

Tournure inattendue dans le parcours du jeune magicien. Créateur hyperactif, il lui vient l’idée de combiner ses talents de communicateur, d’acteur et de magicien pour capter l’attention des enfants, tout en leur enseignant des notions académiques comme la science ou les mathématiques. Bref, il veut rendre l’apprentissage plus intéressant le temps d’un spectacle, grâce à la magie. Évidemment, c’est une façon de « donner au suivant »

À défaut de trouver un producteur pour produire son (excellente) idée. En 2005, il emprunte 15 000$  pour autoproduire Science ou Magie ?, un spectacle destiné à la jeunesse. Les résultats ne tardent pas à venir : en 2006, il est choisi en vitrine « showcase » aux 5 plus importants marchés de spectacles au pays dont la réputée sélection officielle RIDEAU. Plus de 600 représentations, devant 180 000 enfants ont été données depuis, autant du côté des salles de spectacles que des écoles.

Pour répondre aux besoins logistiques exigeants d’une telle tournée, il s’entoure d’une équipe et crée sa PME : Les Productions Prestigo. Ses deux passions (la magie et l’entrepreneuriat) prennent forme dans un seul et unique projet! 

(Son entreprise emploie maintenant plusieurs personnes et se consacre au développement de ses projets, mais également ceux d’autres projets jeune public. Sa complice des premiers instants, Natalie Choquette, compte parmi les artistes qui bénéficient de l’expertise jeunesse développée depuis 2006, pour son nouveau projet « La Diva Malbouffa ».)

Évidemment, son parcours magique ne passe pas inaperçu en Outaouais, région natale de Daniel Coutu. On lui remet en octobre 2008 le prix « Arts de la scène » aux prestigieuses Culturiades.

« Tout sceptique confondu veut comprendre! »

Valérie Lessard, Radio-Canada

Un spectacle devenu trilogie et une série DVD

Grâce à cette nouvelle équipe et suite au succès national de Science ou Magie?, l’automne 2008 est un mois effervescent pour le magicien-producteur. Un important partenariat avec le magazine scientifique Les Débrouillards se concrétise. Daniel devient chroniqueur de magie dans le magazine Les Explorateurs ! Toujours en 2008, un DVD de son spectacle « Science ou Magie? » (agrémenté de capsules pédagogiques et humoristiques) voit le jour et fait l’objet d’une distribution nationale avec Distribution Sélect.

À la demande générale, Daniel se met donc à l’écriture d’un nouvel opus de la série « Science ou Magie » intitulé « Méchant Phénomène » un nouveau spectacle qui voit le jour en 2010. Présenté en « showcase » en janvier et en novembre 2010, la réaction est unanime : une autre tournée à succès s’annonce!

Désireux de transmettre davantage la passion qui l’anime, il lancera en août 2010, une série DVD intitulée « J’apprends la magie », des capsules vidéos réalisées en collaboration avec l’équipe des Débrouillards. En 2013, c’est le troisième opus de la série Science ou Magie « Incroyable Expérience » qui verra le jour avec une tournée qui s’arrêtera aux quatre coins de la francophonie canadienne

« Daniel Coutu est spécial. Il est renversant »

Denis Gratton, Le Droit

De la scène à la télé

Enfin, dès septembre 2014, il sera possible de suivre les aventures de Daniel à la télé, dans une toute nouvelle série intitulée « Par ici la magie » diffusée d’un bout à l’autre du pays sur les ondes de ICI Radio-Canada Télé.

Et gageons que tout ça n’est qu’un début.